Ministère de l'agriculture et de la souveraineté alimentaireGroupe 15
La Bergerie nationale de Rambouillet

Le patrimoine bâti de la Bergerie Un ensemble architectural unique

Accueil > Qui sommes-nous ? > Patrimoine bâti

Site incontournable du Sud-Yvelines, la Bergerie nationale de Rambouillet bénéficie d’une histoire extraordinaire et d’un ensemble architectural unique.
Le patrimoine bâti de la Bergerie nationale est riche de ses deux cours, royale et impériale.
Vivant et attrayant pour le territoire, il permet d’accueillir de nombreux événements à destination du grand public.

Le colombier de la Bergerie nationale

UN PATRIMOINE VIVANT ET ATTRAYANT POUR LE TERRITOIRE

Le patrimoine bâti de la Bergerie, est un lieux de vie qui accueille de nombreuses activités quotidiennes. Tout au long de l'année, elle organise des initiatives spécifiques, destinées à sensibiliser le public à l’histoire et à la préservation du site.

· Organisation d’événements tels que le festival de la Bergerie ou les Journée Européennes du Patrimoine

· Accueil d’événements comme le Festival de la photo animalière, des expositions de peintures,le Salon des métiers d’Art, ou encore des manifestations en partenariat avec le Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse, Rambouillet Territoires ou le service des sports de la Ville.

· Des chantiers patrimoniaux sont aussi organisés tout au long de l’année. Ils permettent de sensibiliser les enfants ou les jeunes adultes (chantiers bénévoles de l’association Rempart) ou un public en formation dans le domaine du patrimoine ou en insertion (chantier organisé en interne) à la restauration du patrimoine local.

· Des résidences d’artistes sont organisées chaque année en lien avec la Direction Régionale des Affaires Culturelles. Les projets artistiques proposés par les artistes permettent d’organiser des animations pour le grand public et les apprenants du Pôle Formation. Différentes expositions marquantes ont déjà vu le jour.

Une architecture riche et classée

La cour royale, datant du siècle des Lumières, a été édifiée par Louis XVI. Elle correspond à la ferme expérimentale du roi et s’impose aux yeux du visiteur par son porche d’entrée, sa cour et son colombier. Pavée et carrée, la cour royale est entourée par la maison du maître, les étables, les écuries et les deux granges à l’architecture remarquable.

La cour impériale, datant de Napoléon Ier et agrandie sous Napoléon III, est encadrée par deux bergeries dont la première a permis de rassembler les moutons mérinos en 1805, auparavant dispersés. En face du porche impérial, se trouve la maison du berger. Deux granges sur pilotis complètent cet ensemble et servaient à stocker les céréales à l’étage et à remiser du matériel au rez-de-chaussée.

 

Bergerie

Le colombier, fleuron de la cour royale

Celui-ci s’impose dans la cour royale en face du porche et surplombe le parc du château. Il pouvait accueillir 1 000 couples de pigeons, comme l’autorisaient la superficie et le statut royal du Domaine. L’élevage du pigeon est principalement destiné à la production de “colombine” : mélange de fiente et de plumes, très riche en azote et permettant d’amender les champs pour une récolte abondante.

C’est un des plus grands colombiers d’Île-de-France. Il se compose d’un soubassement en grès avec une salle voûtée et d’un corps principal desservi par un double escalier extérieur à rampes inversées. La salle réservée aux volatiles est à l’étage afin de les protéger des prédateurs. Le campanile de la toiture est recouvert de plomb et surmonté d’un épi en forme de colombe. Pour l’entretien et la gestion du colombier, le personnel pouvait accéder aux 2 200 boulins (niches) par une échelle fixée à un mât central pivotant.

LE MÉCÉNAT, une aide précieuse pour la sauvegarde du patrimoine

Les dons recueillis à l’occasion du Festival de la Bergerie, ou plus généralement grâce à la souscription publique, sont essentiels à la sauvegarde du colombier.

La recherche de nouveaux mécènes est impérative pour espérer terminer la rénovation du monument.

C’est aujourd’hui la priorité de la Bergerie nationale : convaincre de nouveaux mécènes pour ouvrir à nouveau le colombier au public !

Devenir mécène pour la restauration du colombier
Faire un don
Signaler un bug
chevron-down